Mademoiselle Coquelicot

Carnet de jolies choses

mimosa

From Mandelieu

source Au petit-déjeuner déjà, la luminosité était plus forte que les jours précédents. Avant huit heures, la cathédrale était sous le feu du projecteur, le soleil naissant. C’est le signe avant-coureur des belles journées, elles commencent toutes comme ça, le monument illuminé par le soleil du matin se détachant sur le ciel plus tout à…

Poursuivre la lecture

catfleurs
9

Habitudes & rituels

source Depuis quelques temps, j’écris à 8h20. Tous les mains, je m’assois au bureau qui tourne presque le dos à la porte-fenêtre, il me suffit que d’un petit quart de tour de tête pour apercevoir les toits de Strasbourg, et aujourd’hui, le soleil. Et j’écris, et l’inspiration ne se tarit pas. La tasse à thé,…

Poursuivre la lecture

rien-de-grave-de-justine-lc3a9vy
9

« Rien de grave » de Justine Lévy

Je suis tombée amoureuse de Justine Lévy, voilà. Depuis que je l’ai vu dans l’émission littéraire « Bibliothèque Médicis » il y a quelques semaines puis dans « La grande librairie » tout récemment – aux côtés de Marc Lavoine devenu auteur depuis peu – cette femme me fascine. Elle est belle et toute la fragilité qui transpire d’elle…

Poursuivre la lecture

neige23fev
5

Blanc diamant

source La neige qui tombe, par flocons si insignifiants pourtant, si fins, si légers. Rideau blanc ajouré, qui vient s’écraser sur le sol, le bitume, l’herbe, partout sans un bruit, pour créer des montagnes solides comme des rocs. Elle se fait discrète, pour nous surprendre au petit matin. Elle s’est frayé un chemin, entre les…

Poursuivre la lecture

cavaaller
2

Rencontre et révélation

source Je la voyais comme une femme hautaine, pas tout à fait méprisante, quand même pas, mais en tout cas pas avenante. Je la sentais poser un regard supérieur, interrogateur. Inquisiteur ? Grande et belle comme sa fille, peau fine et claire, cou et visage fins, ces deux-là se ressemblent bien à la différence près…

Poursuivre la lecture

SNOWY
5

Vivre l’hiver

source Il n’y a pas de lumière. Me disent-elle, surtout, me disent-ils beaucoup moins souvent. Les hommes sont peut-être moins sensibles à tout cela, ou alors ils ne le disent pas. J’avoue ne pas l’être non plus. De toute façon, je me suis souvent sentie du côté des hommes, pour certaines choses. Novembre, décembre, janvier,…

Poursuivre la lecture

1 2 3 96