Nourrir le corps et l'esprit


"Et il savait lire. Pas les livres, ça tout le monde peut, lui, ce qu'il savait lire, c'était les gens." Novecento : pianiste - Alessandro Baricco

Lecture du moment

"Americanah" de Chimamanda Ngozi Adichie

Archives depuis 2010

Sauf mention contraire, toutes les photos publiées sur ce blog ont été prises par moi-même, merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation

C’est en forgeant …

…qu’on devient forgeron, comme dirait nos ancêtres. Une expression peut-être un peu désuète mais que je me répète en boucle ces temps-çi.

Au risque de radoter les filles, le BTS c’est pas facile. Disons même que c’est carrément dur.

L’apprentissage de toutes ces techniques de beauté peut paraitre futile et simple à certaines personnes mais quand on souhaite devenir une bonne esthéticienne ( ou tout simplement obtenir son diplôme …), il faut en vouloir et beaucoup (beaucoup) s’entraîner.

Il faut aussi se préparer à prendre des claques et accepter la notation des épreuves pratiques, qui est très stricte.

Il y a le geste professionnel, le résultat mais il y a aussi l’hygiène, la posture de l’esthéticienne, la gestion de la quantité de produit à utiliser … Tellement de choses qu’on se dit que jamais on y arrivera! Et c’est là que je me raisonne en me disant « C’est en forgeant qu’on devient forgeron ».

Aujourd’hui j’ai eu tout juste 10 en maquillage et pourtant il était correct; j’ai respecté les règles du maquillage de jour, les couleurs, les étapes. Cependant,  je n’ai pas très bien géré les chutes de fards qui ont foutu en l’air la correction des cernes de mon modèle, je n’ai pas assez estompé mon fard à paupière, mon blush était un peu trop vif …

Mais je grave dans mon cerveau les gestes de ma prof qui me réexplique les techniques, je demande conseil, je lui montre mon travail. Et c’est pas facile car je sais que ce que j’ai fait est loin d’être parfait.

Et demain, je suis certaine que j’aurais le bon coup de pinceau, le tracé précis, l’oeil aiguisé.

Oui, un jour (espérons!) je serais la Reine du Smoky !

Mais bon, c’est pas encore pour tout de suite… Pour l’heure, j’ai les diverses manœuvres d’un modelage du visage à apprendre.

Effleurage des muscles masséters et pressions ponctuelles du sourcillier : me voilà !

Photo : Make up for ever

Reader Feedback

7 Responses to “C’est en forgeant …”

  1. Sarah dit :

    May the force be with you ! Et le pinceau tu maitrisera !

  2. Xel0u le l0up dit :

    Hé oui, c’est sans doute plus difficile que d’autres apprentissages !

    courage !

  3. Beauteetc dit :

    Ah ça me rappelle mes cours :)

    C’est pas évident d’apprendre ce métier, surtout que ton titre résume très très bien la réalité… C’est à force de masser, c’est à force d’épiler (surtout), c’est à force de maquiller qu’on obtient une certaine technique.

    Par exemple, je me rappelle que dans mon école (malgré les demandes de la prof), on prenait toujours le même binôme pour travailler en maquillage. Et c’est sur qu’on apprend moins car c’est toujours les même défauts (cernes, ou rougeurs, ou boutons…) MAIS une fois arriver à l’institut où j’ai travaillé, j’ai un peu appréhendé le premier maquillage sur une femme de 40 ans qui n’avait rien de comparable à ma copine de 22 ans ! Et tout s’est bien passé, car tu apprends malgré tout, et c’est ça qui est génial, pouvoir retranscrire tes acquis ! Bientôt pour toi 😉

    • Mademoiselle Coquelicot dit :

      Beauteetc : l’épilation, m’en parle pas! C’est autre chose que le maquillage mais c’est encore plus dur. Remarque j’ai eu la moyenne aussi à ma première éval d’épilation des aisselles. La moyenne tout juste, mais la moyenne quand même ! :)

      Dans mon école, je travaille aussi toujours sur la même modèle. Les profs ne nous ont pas obligé à faire comme ça mais c’est vrai qu’on change jamais … et on a tort, tu as raison.

      Quant aux femmes de 40 ans (ou plus!), j’ai déjà eu l’expérience : là où je vais faire mon premier stage (chez un grand nom de la parfumerie), on m’a fait passer un test maquillage avant de me prendre. C’était difficile, il a fallu que je m’adapte, mais j’ai adoré. Signe je crois que ce métier est fait pour moi ! :)

  4. romy dit :

    Courage, c’est une question de pratique, suis sûre que tu vas tout déchirer !

  5. ticiia dit :

    Tu vas y arriver! Tu es là pour apprendre et te perfectionner petit à petit. Quand tu sortiras de cette école, tu seras incollable!

  6. Luciole dit :

    En même temps, tu as là-bas pour apprendre et si ça te plait, et ça a l’air de te plaire vraiment, tu y arriveras :)
    Et puis il y a un côté indispensable au fait de se prendre des claques pendant un temps, parce que le jour où on y arrive, ou on maîtrise ce sujet sur lequel on a tellement galéré, on en est d’autant plus fier !

Laisser un petit mot