Archives

Grandir

Dernièrement, j’ai lu le dernier roman de Sophie Fontanel, Grandir.

Ce livre, de 140 et quelques pages, narre l’histoire de l’auteur (Sophie Fontanel, journaliste à ELLE) qui s’occupe au quotidien de sa mère, très âgée et fragile.

J’ai apprécié ce livre mais il m’a en même temps énormément effrayé. Et puis j’ai trouvé que la fin était trop brutale. Je crois bien que c’est la première fois que j’achève un livre en disant « ah ok… C’est fini… Bon ben voilà! ».

J’ai apprécié ce livre car il est bien écrit. Ca peut paraitre gnan-gnan de dire ça mais ce n’est malheureusement pas le cas de tous les livres que je peux lire en ce moment … . J’aime aussi beaucoup la manière dont l’auteur a construit son récit. Des minis-chapitres de 3 ou 4 pages dans lesquels elle aborde à chaque fois un thème différent. On est pas dans une histoire avec un point A et un point Z. On est dans une succession de tranches de vie. Des moments difficiles pour Sophie Fontanel qui se coupe de la vie pour mieux aider sa mère.

« J’ai peur, le jour où je pourrai voyager autant que je le voudrai, c’est-à-dire le jour où je retrouverai la plage, non pas qu’elle ait changé mais que l’ombre de mon corps sur le sable, vers 19 heures, ne soit plus aussi idyllique ».

Au fil des pages, un certain désespoir s’est emparé de moi. Égoïsme ou manque de maturité? Jamais je ne voudrais être à la place de l’auteur. Remarquez, personne n’aimerait être à sa place. Une tristesse plane dans toutes les pages du livre, un sentiment d’impasse: un jour, dans un avenir qu’on devine proche, sa maman ne sera plus là.

Quand j’essaie de comprendre pourquoi je n’ai pas aimé la fin du livre, j’entrevois une réponse. Une réponse dont je suis un peu honteuse. Bon clairement, je m’attendais à l’inévitable, à la pire des choses. Elle plane tellement durant tout le récit que bêtement on l’attend. Mais non, Sophie Fontanel a été bien plus fine que ça. Ses deux dernières pages abordent de manière assez poétique le souvenir des gens qui sont partis.

Voilà quelques semaines que j’ai fini la lecture de ce livre et là, en vous en parlant et en relisant quelques pages, j’ai soudain de nouveau envie de le relire. Avec un regard neuf en quelques sorte. J’ai envie de le relire, non pas pour l’histoire, mais pour les beaux mots que Sophie Fontanel pose sur son histoire. Pour la dignité qu’elle a.

Grandir

Sophie Fontanel

144 pages – 17 euros

Reader Feedback

5 Responses to “Grandir”

  1. flou dit :

    wahou! c’est jusqu’à maintenant la critique qui me donne le plus hate d’entrer enfin dans une librairie française pour acheter ce livre! :)

  2. nini dit :

    tu voudras bien me le prêter??d’après ton résumé et ta critique j’ai envie de le lire

  3. ticiia dit :

    Ce livre est posé sur ma table de nuit depuis des semaines et je n’ai toujours pas réussi à l’ouvrir. J’aime l’écriture de Sophie Fontanel mais je sens que ce récit va beaucoup me bouleverser. Mais peut-être pour un mieux…

  4. Je crois bien que tu m’as donné envie de le lire…

Laisser un petit mot