Nourrir le corps et l'esprit


"Et il savait lire. Pas les livres, ça tout le monde peut, lui, ce qu'il savait lire, c'était les gens." Novecento : pianiste - Alessandro Baricco

Lecture du moment

"Americanah" de Chimamanda Ngozi Adichie

Archives depuis 2010

Un billet au hasard!

Sauf mention contraire, toutes les photos publiées sur ce blog ont été prises par moi-même, merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation

Le Cintra – Restaurant à Lyon

76

C’était toujours ce fameux lundi passé à Lyon. Nous avions réservé au Cintra, pour déjeuner, avec un coffret Wonderbox. Le Cintra est un restaurant – piano bar en plein centre, rue de la bourse. Nous avons été séduits par l’atmosphère intimiste et gourmande de leur site internet.

Ce lundi là donc, il faisait beau et chaud à Lyon; nous avons donc déjeuné en terrasse. Il était midi et demi et pourtant, une seule autre table était déjà occupée. Tables rondes, petites fleurs, fontaine, nappes blanches, calme et romantisme en plein cœur de ville, tout cela commençait très très bien!

Grâce à notre Wonderbox « tables remarquables », nous avons pu bénéficier du menu à cinquante euros il me semble, plus une flûte de champagne.

S’gelt!

Nous avons débuté le déjeuner avec un gaspacho et une assiette de jambon Serrano. Ça y est, nous nous sentions déjà en Italie – pays cher à notre cœur (et à nos papilles, faut pas rigoler!). L’assiette de jambon était tellement copieuse qu’elle aurait pu faire office de plat léger; plusieurs belles grandes tranches, un morceau de beurre, des olives, des cornichons, un filet d’huile d’olive, un petit peu de salade…Mes papilles s’en souviennent encore. Simple mais délicieux!

En plat, nous avons choisi la brochette de canard sauce à la fraise et les fameuses quenelles de brochet sauce langoustine. Chers amis du Cintra, c’est de la folie de servir DEUX quenelles de brochet! (le midi, par vingt-cinq degrès!). Parce que là, on n’est pas sur de la mini-quenelle en sauce industrielle Petit Jean. Non, non, non, ces quenelles m’ont été servies dans une jolie cocotte en fonte, avec une généreuse sauce aux langoustines. Un pur délice! Elles étaient accompagnées d’un riz parfumé. Autant dire que ce plat n’a pas été facile à terminer (mais je me suis dévouée, que voulez-vous…?)

Je n’ai pas choisi de dessert au choix dans le menu car entre le demi-marcellin, la gâteau aux pralines roses ou celui au chocolat, vous comprendrez que rien n’a trouvé grâce aux yeux de mon estomac déjà largement rassasié! J’ai opté pour de la glace à la vanille. Sans chantilly s’il vous plait monsieur, merci beaucoup. Clin d’œil compréhensif. Olivier a opté pour la spécialité lyonnaise : le cake aux pralines roses. Je crois qu’il a vraiment eu un coup de cœur pour ces douceurs, l’après-midi même, il s’offrait une belle brioche garnie de ces friandises, en guise de goûter!

72

La terrasse était bien sûre très agréable, ainsi que le service. Seul petit bémol : quand le serveur a spontanément posé le gaspacho devant le moi, et l’assiette de Serrano pour monsieur. Je ne m’étendrai pas sur le sujet mais ces automatismes de la part des serveurs m’hérissent à chaque fois assez fort…

Pour la qualité des plats, je vous recommande chaudement ce restaurant! Et je me dis que les longues soirées d’hiver doivent être bien cosy dans la salle à l’ambiance tamisée!

Restaurant Le Cintra

43 rue de la bourse

69002 Lyon

Le blog a désormais sa page Facebook ! Pour être informé des derniers billets publiés mais aussi de courts billets d’humeur pour lesquels je ne rédige pas d’articles. Et puis surtout pour partager plus facilement que dans les commentaires. On se retrouve là-bas? C’est par ICI ! 

Laisser un petit mot