Nourrir le corps et l'esprit


"Et il savait lire. Pas les livres, ça tout le monde peut, lui, ce qu'il savait lire, c'était les gens." Novecento : pianiste - Alessandro Baricco

Lecture du moment

"Americanah" de Chimamanda Ngozi Adichie

Archives depuis 2010

Sauf mention contraire, toutes les photos publiées sur ce blog ont été prises par moi-même, merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation

Lyon, le lundi

50

Comme je n’aime rien faire comme tout le monde, je n’ai pas attendu le weekend de l’Ascension – je ne fais d’ailleurs pas le pont – pour partir en escapade. Mais c’est le weekend dernier que nous avons pris la route, direction Lyon, pour deux jours et demi de dépaysement.

Ces photos ont été prises lundi. Rien n’est plus savoureux qu’un lundi loin de chez soi, à flâner, à entrer dans toutes les boutiques se présentant sur son passage, à boire un soda en terrasse, le nez pointé vers le soleil, le nez rougi par le soleil.

Lyon était lumineuse lundi, il régnait au centre-ville l’effervescence calme des lundis. C’était doux! Nous avons remarquablement bien déjeuné, sur la terrasse du Cintra – mais cela fera l’objet d’un autre billet.

Nous avons marché dans les ruelles du Vieux Lyon et nous nous sommes étonnés du nombre de boutiques de bonbons « The Pirate’s candies » mais aucune d’entres elles n’étaient ouvertes. Un lundi en goguette à Lyon n’est pas un bon jour pour manger des bonbons, préférez la dégustation d’une brioche aux pralines roses – une des spécialités de la ville.

Dimanche, il faisait un temps épouvantable et nous nous sommes réfugiés, pour déjeuner, au fond de la salle – minuscule – d’un bouchon Lyonnais. Nous y avons mangé un menu touristique au coude à coude avec d’autres gens, et il parait que c’est comme ça les bouchons Lyonnais, et je souris lorsque je repense à ce monsieur assis à mes côtés qui râlait gentiment mais sincèrement car son gratin à l’andouillette était bouillant et immangeable. Renvoyer son plat en cuisine car il est trop chaud, pour moi qui aime voir arriver sur ma table des plats bouillants, ça m’amuse. A table, j’ai osé faire la comparaison avec nos Winstub, pour ce que ce bouchon avait de convivial, de familial et de traditionnel.

Lundi, nous avons refoulé les mêmes rues, mais au soleil cette fois, et nous les reconnaissions à peine.

C’est dingue comme le soleil modifie notre vision de tout. Des rues, des enseignes, mais aussi de ton sourire jusqu’à nos rythmes de vie.

42

43

51

59

61

62

64

65

66

67

69

70

Reader Feedback

5 Responses to “Lyon, le lundi”

  1. Amalia_Okia dit :

    J’adore cette ville ! Mon copain y a de la famille (à 10 mn de la place Bellecour) du coup on y va environ une fois tous les 2 mois, je ne m’en lasse jamais. Ma dernière découverte : les Halles ! Magnifiques ! J’y retournerai…

    Maya Joys
    http://mayajoys.com/

    • Mademoiselle Coquelicot dit :

      Nous ne sommes pas allés aux Halles, mais ce qu’on a vu de la ville nous a beaucoup plu. Nous y étions déjà allés il y a une paire d’années mais je n’en gardais pas un aussi bon souvenir!

      Aussi, j’ai pensé à toi car je sais que tu vis dans une région non loin de Lyon. Ca doit être un coin de France très agréable aussi.

      Bonne journée Amalia, bises!

  2. sofy from sxb dit :

    j’aime beaucoup ton évocation de Lyon et des moments simples et heureux qui font la beauté de la vie. et tes photos sont top aussi. celle de la vitrine de la pâtisserie me fait saliver !

    • Mademoiselle Coquelicot dit :

      Merci Sophie! Oh oui, quelques vitrines de pâtisserie vendaient du rêve…bien que je n’aime pas tellement les pralines roses!

  3. […] toujours ce fameux lundi passé à Lyon. Nous avions réservé au Cintra, pour déjeuner, avec un coffret Wonderbox. Le Cintra est un […]

Laisser un petit mot