Nourrir le corps et l'esprit


"Et il savait lire. Pas les livres, ça tout le monde peut, lui, ce qu'il savait lire, c'était les gens." Novecento : pianiste - Alessandro Baricco

Lecture du moment

"Americanah" de Chimamanda Ngozi Adichie

Archives depuis 2010

Un billet au hasard!

Sauf mention contraire, toutes les photos publiées sur ce blog ont été prises par moi-même, merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation

Essai bûche / La bûche « Marion » de Hugues Pouget – Paris

Je me suis découvert récemment une passion pour la pâtisserie. Jusqu’à présent, comme beaucoup de monde, j’aimais faire un gâteau au chocolat, au yaourt ou encore des pancakes aux pépites de chocolat.

L’émission « Le meilleur pâtissier », mon récent cours avec Christophe Felder, mon goût pour les choses précises et minutieuses ou encore les livres de pâtisserie anciens que j’ai retrouvés chez mes grands-parents m’ont donné envie de découvrir la Pâtisserie, celle qui demande des heures de préparation, de la technique et du matériel.

Désormais chez moi, c’est une montagne de livres, fiches, magazines qui ont élu domicile à côté de mon lit, formant une tour de Pise précaire…mais gourmande!

La période de l’année est aussi favorable aux découvertes, essais et heures passées en cuisine, entre la chaleur du four et les douces senteurs sucrées… Comme cette année j’organise un repas de Noël chez nous, je me suis mise en tête de réaliser une bûche. Chance! ce mois ci, le magazine « Fou de Pâtisserie » a fait un dossier « bûches »; plusieurs grands pâtissiers français proposent la leur !

Mon choix s’est porté sur la bûche « Marion » de Hugues Pouget, de la pâtisserie Hugo & Victor, à Paris.

buche_marion

Elle se compose d’un biscuit financier aux amandes, d’une chantilly café, d’une meringue noisette (à l’intérieur et pour la décoration), d’un praliné feuilletine, d’une mousse praliné et d’un glaçage praliné.

Le magazine indique un temps de préparation de 2h30, pour cette bûche de 8 parts qui se réalise sur 3 jours.

Hier, j’ai fait infuser des grains de café dans de la crème liquide, pour préparer la chantilly café. J’ai aussi réalisé mon praliné noisette « maison ».

Aujourd’hui, et cela m’a pris une bonne partie de l’après-midi, j’ai réalisé le biscuit financier, la meringue noisette (qui est d’ailleurs encore en train de cuire, loooongtemps et à four trèèèès doux), la chantilly café (délicieuse!) et la mousse praliné.

Ensuite, je monterai une partie de la bûche, elle restera au congélateur 24 heures, puis je préparerai le glaçage demain soir, je la napperai et je la laisserai décongeler 3 h au réfrigérateur avant de pouvoir la déguster !

OUF!

Pour celles qui n’ont pas acheté le magazine, je pense faire un billet sur ce premier essai (qu’il soit réussi ou non), avec mes impressions et bien sûr, la recette!

P.S. : Que penseriez-vous de la création d’une page Facebook pour le blog, qui serait orientée « pâtisserie », afin d’échanger plus spontanément et simplement autour de ce sujet qui – en général – nous rassemble tous ? :)

A demain pour une semaine consacrée aux fameux bredeles!

Et vous, réalisez-vous votre bûche de Noël « maison » cette année ?

Laisser un petit mot